Retour accueil print mail tweet facebook
retour

Presse

Les Echos | Projet fiscal de Hollande : le chiffrage exclusif

16 mars 2012

François Hollande ne dispose pas des ressources nécessaires pour financer ses promesses et réduire les déficits publics. C'est en tout cas la conclusion à laquelle parvient l'Institut Montaigne, en partenariat avec « Les Echos », après avoir évalué le rendement de toutes les recettes fiscales prévues par le Parti socialiste. Au lieu des 44,5 milliards attendus, le think tank n'en trouve que 38,6 milliards. C'est donc 6 milliards que le candidat socialiste devrait encore chercher pour respecter ses engagements. Pourquoi l'Institut Montaigne affiche-t-il un tel écart par rapport à l'équipe du candidat ? Les raisons sont multiples. Dans certains cas, le PS a « oublié » d'annoncer certaines mesures - impopulaires -alors qu'il en a bien intégré le rendement. C'est le cas notamment de la réforme des heures supplémentaires. Le PS n'a jamais dit qu'il supprimerait l'exonération de charges des salariés employés dans les très petites entreprises, mais l'a pourtant intégrée à ses chiffrages. C'est également le cas des droits de succession, qui seront durcis davantage que François Hollande ne l'a dit. La taxation des revenus du capital au même niveau que ceux du travail rapporterait, par ailleurs, nettement moins que prévu. 

Lire l'intégralité de l'article:  http://archives.lesechos.fr/archives/2012/LesEchos/21146-001-ECH.htm?texte=francois%20hollande%20le%20chiffrage%20exclusif