Retour accueil print mail tweet facebook
plus/moins Jean-Luc Mélenchon Jean-Luc Mélenchon|FG 1580
plus/moins Eva Joly Eva Joly|EELV 1690
plus/moins François Hollande François Hollande|PS 53411
plus/moins François Bayrou François Bayrou|MODEM 1170
plus/moins Nicolas Sarkozy Nicolas Sarkozy|UMP 36302
plus/moins Marine Le Pen Marine Le Pen|FN 1373
print-cdt-melanchon Jean-luc Mélenchon|FG
print-cdt-joly ÉVA JOLY|EELV
print-cdt-hollande FRAN&ccdil;OIS HOLLANDE|PS
print-cdt-bayrou FRAN&ccdil;OIS BAYROU|MODEM
print-cdt-sarkozy NICOLAS SARKOZY|UMP
print-cdt-lepen MARINE LE PEN|FN
ic-env

Protection socialeFrançois HollandePS
Rétablir la retraite à 60 ans sous conditions

Dépense budgétaire - 5 000 M € retour

proposition

Rétablir l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans, pour ceux qui ont commencé à travailler tôt, et l’âge de départ sans décote à 65 ans. Il faudra avoir cotisé 41,5 années pour pouvoir bénéficier d’une pension à taux plein. La pénibilité, les carrières incomplètes ainsi que l’espérance de vie liée aux parcours professionnels seront prises en compte et feront l’objet de négociations avec les partenaires sociaux. Les pensions ne seront pas baissées. Les petites pensions seront revalorisées. Cette réforme sera financée du premier au dernier euro par des efforts partagés : les revenus du capital et les banques contribueront à l’effort de solidarité. Une hausse modérée et progressive des cotisations sociales et patronales traduira le choix collectif en faveur du système par répartition. Un Fonds de réserve des retraites sera garanti, pour amortir les chocs démographiques ou économiques.
Haut de page

chiffrage

Le coût net d’un retour à la possibilité de liquider sa retraite à 60 ans pour les personnes ayant commencé à travailler tôt et ayant la durée requise pour une retraite à taux plein est estimé à 5 Mds€ par an en 2017. La montée en charge du coût de la mesure serait assez progressive, de l’ordre d’1 Md€ / an entre 2012 et 2017. Une hausse de 0,1% par an des cotisations retraite et un relèvement du forfait social de 8 à 20% permettraient de dégager des recettes équivalentes au coût de cette mesure.

  Voir le détail du chiffrage

retour

Détail du chiffrage

SOURCES

  • Dossier de presse de présentation de la réforme de 2010
  • Document du Parti socialiste : « Pour une réforme juste, efficace et durable des retraites : un système universel et personnalisé »
  • Echantillon interrégimes de cotisants 2005, données citées dans Drees, Etudes et résultats n°692, mai 2009
  • COR, séance du 24 mars 2010, document n°1

COMMENTAIRE DU CHIFFRAGE

  Coût en 2017 (hypothèse médiane)

Coût brut du retour à 60 ans sous condition de durée et d’âge de début d’activité - 6.75 Mds €

Gain lié à la diminution du nombre de chômeurs (diminution du nombre de personnes à indemniser) + 1,75 Mds €

Coût net du retour à 60 ans sous condition de durée et d’âge de début d’activité - 5 Mds€

Mesures de financement (hausse des cotisations retraite et du forfait social) + 5 Mds€

 

Coût brut du retour à 60 ans pour tous

Le coût estimé pour le rétablissement du droit à la retraite à 60 ans à taux plein est de 14,5 Mds € (coût en 2017). En l’absence de données alternatives disponibles, on a estimé le coût de cette mesure en s’appuyant sur l’économie projetée par le gouvernement.

Ce coût est un coût brut, puisqu’il repose sur  hypothèse que le relèvement de l’âge légal de la retraite ne se traduit pas par un surcroît de chômage, mais par de l’emploi supplémentaire.


Coût net du retour à 60 ans pour tous

Si l’on suppose que le relèvement de l’âge légal se traduirait à l’inverse par un surcroît – au moins temporaire – de chômage, le coût d’un retour à 60 ans serait a contrario réduit d’autant. En l’absence d’éléments permettant d’estimer l’impact précis de la réforme sur le marché du travail, on retient trois hypothèses de « dépenses de chômage évitées » :
- 1,2 Md€ si l’on considère le seul nombre de chômeurs de plus de 60 ans indemnisés au 31/12/2009 ;
- 10,5 Mds€ si l’on considère que l’ensemble des personnes obligées de décaler leur retraite en 2017 avec la réforme de 2010 (soit environ 800 000 personnes) liquideraient leur pension en cas de retour à 60 ans, et que cela diminuerait le chômage indemnisé d’autant ;
- 3,75 Mds€ si l’on utilise la méthode standard de l’équipe Chiffrages-Déchiffrages (4 000 000 * 6 % * 15 600).

Le coût net du retour à 60 ans serait alors compris entre 4 et 13,3 Mds € en 2017, l’estimation médiane se situant à 10,75 Mds €.


Coût brut du retour à 60 ans sous condition de durée et d’âge de début d’activité

Si l’on intègre les précisions apportées récemment par F. Hollande, selon lesquelles la possibilité de liquider sa retraite à 60 ans serait réservée aux seules personnes ayant commencé à travailler à 18 ans et cotisé la durée requise pour une retraite à taux plein, le coût de la mesure serait réduit.

En l’absence de données permettant d’estimer précisément le coût de cette mesure, on ne peut que l’approcher en utilisant les éléments disponibles sur les effectifs concernés. Sur ce point les estimations issues des données de l’échantillon interrégimes de cotisants sont convergentes :
- une première estimation (EIC 2005, données citées dans Drees, Etudes et résultats n°692, mai 2009) permet d’estimer grossièrement la population éligible à environ 45 % de la génération concernée par la mesure ;
- ce chiffrage est corroboré par une autre source (COR, séance du 24 mars 2010, document n°1) qui estime cette proportion à 48 % de l’effectif de la génération concernée.

Au total, il faut donc comprendre que le coût brut du retour à 60 ans pour les seules personnes ayant commencé à travailler à 18 ans et cotisé la durée requise pourrait s’établir entre 45 et 48 % du coût brut du retour à 60 ans pour l’ensemble des actifs soit 0,45*14,5 Mds€ ou 0,48*14,5 Mds€.

En appliquant ce ratio d’effectifs concernés au coût global de la mesure, on obtient un coût du retour à 60 ans pour les seules personnes ayant commencé à travailler à 18 ans de l’ordre de 6,5 à 7 Mds€ (coût brut en 2017).


Coût net du retour à 60 ans sous condition de durée et d’âge de début d’activité

En réduisant l’offre de travail disponible, le retour à la retraite à 60 ans devrait réduire le chômage, et donc le nombre de demandeurs d’emploi à indemniser.

En appliquant les mêmes conventions que supra (point 2) pour le calcul du coût net, on obtient des estimations de coût net comprises entre 2 et 6 Mds€ en 2017, l’estimation médiane se situant à 5 Mds € en 2017 (avec une montée en charge assez progressive, de l’ordre d’1 Md€ / an).


Financement de la mesure

Pour financer cette mesure, le PS a notamment évoqué :
- une contribution des revenus du capital ou de l’intéressement : ainsi le relèvement du forfait social de 8 à 20% pourrait rapporter environ 2,5 Mds€ ;
- une hausse « modérée et progressive des cotisations sociales et patronales » : une hausse de 0,1 point par an apporterait environ 2,5 Mds€ en 2017.


Autres

Les autres mesures annoncées (relatives à la prise en compte de la pénibilité, de l’espérance de vie, du niveau des pensions) ne sont à ce stade pas assez précises pour être chiffrées.
 

Haut de page

déchiffrage

Pour
  • François Hollande

  • Parti Socialiste

  • Marine Le Pen

  • Marine Le Pen

  • Eva Joly

  • Europe Ecologie - Les Verts

  • Europe Ecologie - Les Verts

  • Marisol Touraine

    Présidente du Conseil général et députée d’Indre-et-Loire, responsable du Pôle social au sein de l’équipe de campagne de François Hollande.

    « Nous acceptons la poursuite de l’allongement de la durée de cotisation jusqu’en 2020. […] Jusqu’en 2025, nous proposons des mesures qui permettent de financer le système. […] A partir de 2025, on ne peut exclure d’allonger à nouveau la durée de cotisation si l’espérance de vie continue à augmenter. […] Les 60 ans, c’est la protection des plus modestes ; et l’allongement de la durée de cotisation n’a de sens qu’après 2020. » Le Monde, 20-05-2011

  • Marisol Touraine

    Présidente du Conseil général et députée d’Indre-et-Loire, responsable du Pôle social au sein de l’équipe de campagne de François Hollande.

    « On redonnera la liberté à tout le monde de partir à 60 ans, avec une décote pour ceux qui n’ont pas toutes leurs annuités. » Libération, 14-10-2011

  • Marisol Touraine

    Présidente du Conseil général et députée d’Indre-et-Loire, responsable du Pôle social au sein de l’équipe de campagne de François Hollande.

    « L’urgence morale et sociale est de répondre à la situation de ceux qui ont commencé à travailler jeunes et à qui on dénie le droit de prendre une retraite à 60 ans alors qu’ils ont cotisé la durée nécessaire. […] Nous engagerons dans les mois qui suivront une négociation avec les partenaires sociaux. La durée de cotisation sera concernée, comme bien d’autres sujets. […] Tout sera sur la table : les questions d’âge, de durée de cotisation, de prise en compte de la pénibilité surtout. […] Il est essentiel pour nous que les conditions de départ en retraite prennent en compte les conditions de travail pendant la vie active. Il faudra faire preuve de responsabilité et de justice. »   www.lemonde.fr, 16-12-2011

  • Martine Aubry

      « Nous ne proposons pas le retour de la retraite à 60 ans pour tout le monde […] Il ne faut pas sacrifier les principes fondamentaux, sur lesquels reposent les retraites, de la répartition. » France 2, 16-09-2011

  • Martine Aubry

      « Je ne suis pas favorable à ce qu’a fait le gouvernement, c’est-à-dire repousser de 65 à 67 ans l’âge auquel on peut finalement partir quand on n’a pas sa durée de cotisation, car ce sont essentiellement les femmes qui sont touchées […] Je suis pour revenir à 65 ans, et à 60 ans comme une liberté. » Débat télévisé France 2, 12-10-2011

  • Arnaud Montebourg

    « [Je suis favorable au rétablissement de la retraite à 60 ans] pour ceux qui dépassent en effet les 41,5 annuités de travail à taux plein. » Canal +, 23-02-2011

  • Benoît Hamon

      « Nous prenons l’engagement aujourd’hui de rétablir l’âge légal de départ à la retraite. […] La majorité des Français a besoin aujourd’hui de pouvoir se dire qu’elle peut partir à 60 ans, et c’est justice sociale. »   RTL, 14-06-2010

Contre
  • François Bayrou

  • François Bayrou

  • François Fillon

    « La vérité, elle est implacablement liée au défi démographique que nous devons relever. Et ce défi exige de travailler plus longtemps, et donc d’augmenter la durée de cotisation et l’âge d’ouverture des droits. […] Il serait lâche de notre part de dire aux Français que leur retraite pourrait être assurée sans prolonger la durée d’activité et sans toucher à l’âge légal et au symbole des 60 ans. » Déclaration à la réunion des nouveaux adhérents de l’UMP, 12-06-2010

  • Jean-François Copé

    « A la réalité démographique que nous connaissons s’est ajoutée une impasse financière aggravée par la crise économique et financière. […] Tous les pays européens ont relevé l’âge légal, car il n’y a aucun autre moyen d’assurer le financement du système de retraite pour demain. […] Si la gauche devait revenir au pouvoir en France, […] elle ramènerait l’âge légal à soixante ans en diminuant le niveau de pension des Français. » Assemblée Nationale, première séance, 10-09-2010

  • Groupe UMP et Nouveau Centre à l’Assemblée Nationale

    « Notre système de retraite est menacé sous l’effet du vieillissement démographique. […] Travailler plus longtemps parce que nous vivons plus longtemps et en bonne santé est donc la voie la plus juste au regard d’une appréciation intergénérationnelle. […] Compte tenu des projections du COR à l’horizon 2030, il sera nécessaire de poursuivre la hausse progressive de l’âge d’ouverture des droits en indexant cette hausse à l’avenir sur les gains annuels d’espérance de vie qui sont en moyenne de 3 mois par an. » Sauvons les retraites, rapport final, 30-06-2010

  • Jacques Bichot

    économiste

    « Economiquement parlant, ça n’est pas sérieux. Si on voulait un retour pur et dur à la retraite à 60 ans, ça représenterait environ 8 milliards par an. Et du point du vue des finances publiques de la France dans les conditions actuelles, ce serait proprement insupportable. » rmc.fr, 26-01-2012

Autre
  • Jean-Luc Mélenchon

  • Marine Le Pen

  • Front de gauche

  • Manuel Valls

        « Il faut dire sans ambigüité que nous ne reviendrons pas à la retraite à 60 ans telle qu’elle a été instaurée. […] Nous acceptons la durée de cotisation de 41,5 années de cotisation. Mais il faut aller vers un système à la carte qui permettra à ceux qui ont des travaux pénibles de partir plus tôt. »   3e débat PS, 05-10-2011

  • Bernard Thibault

      « Après ce qui s’est passé dans notre pays et compte tenu de ce qu’est la réalité du marché du travail aujourd’hui – record du chômage des plus de 50 ans et record du chômage des moins de 25 ans, il faut rétablir le droit au départ a la retraite a 60 ans. » Public Sénat, 08-11-2011

Haut de page

50 commentaires

  • ashley patel

    10-08-2017 | 10:49:54

    baby names2017


    indian baby names

  • Wonderdave

    28-03-2016 | 18:44:55

    C'est un combat à mener maintenant pour nos retraités actuels et surtout futurs!
    J'ai près de 45 ans et j'ai peur pour ma retraite, pourtant j'ai cotisé...J'ai peur aussi de ne pas retrouver de travail...
    Bref, j'ai peur... un billet que j'ai écris la semaine dernière et que j'ai intitulé Redonnons du pouvoir d'achat aux retraités

  • madeleine

    03-07-2012 | 17:47:07

    bonjour,peut-on vraiment partir à la retraite à taux plein quelque soit l'age si on a totalisé 41 trimestres en 2012 de travail usant et pénible on a commencé à 15 ou 16 ans c'est à dire 56 ans?(ou faut-il attendre 60 ans)? merci d'avance.

  • BNC

    26-06-2012 | 08:43:44

    BONJOUR,
    J'AI 58 ANS, JE SUIS MERE DE 2 ENFANTS, A FIN 2009 J'AI 157 TRIMESTRES COTISES ET 168+16ENFANTS VALIDES
    DEPUIS 01 2010 JE SUIS AU CHOMAGE, J'AIMERAI SAVOIR SI A 60 ANS JE POURRAI PRENDRE MA RETRAITE AVEC DECOTE BIEN SUR...
    CORDIALEMENT
    BNC

  • patrice @INTITUT MONTAIGNE

    08-06-2012 | 21:52:33

    bonjour, je vais avoir 41 ans dans l'entreprise le 02 AOUT 2012 je peux partir quand? ma retraite sera elle à taux plein? étant donné que j'ai 56 ans! merci

  • MINOUCHE

    07-06-2012 | 18:05:41

    Oui la belle arnaque. Promesse mensongère de campagne électorale. 2T chomeurs

  • ALAIN

    06-06-2012 | 11:19:07

    et 2 Tri pour les chomeurs et encore lequels ??
    bande voleurs

  • ALAIN

    06-06-2012 | 10:39:24

    ca sent l'arnaque !
    avis de AUBRY GUIGOU... concernant les tri chomage !

    je ne voterai plus jamais pour la gauche

  • ALAIN

    05-06-2012 | 14:03:58

    J'ai voté a gauche, maintenant ca fait parti du passe,
    jamais je ne voterai pour ces MENTEURS
    ( HOLLANDE - AUBRY- GUIGOU )

  • Institut Montaigne

    04-06-2012 | 11:08:48
  • ALAIN

    01-06-2012 | 16:14:42

    Vos avis pour la semaine prochaine, concernant la retraite a 60 ans, chomage pris ou pas en compte ?
    maladie ? ...

  • patrice

    31-05-2012 | 13:34:33

    bonjour,depuis l'age de 15 ans je travaille dans la même entreprise,pénibilité et longue carrière dans cette usine,début le 2 Aout 1971 au 2 Aout 2012 j'aurai mes 41 années de cotisation j'aimerai savoir quand je pourrai prendre ma retraite?

  • ALAIN

    29-05-2012 | 22:25:05

    Je crois que l'on se moque de nous ( senior et chomeur)
    impossible de trouver un emploi de plus on devra attendre que nos trimestres du chomage soient pris en compte ou pas pour notre retraite ( a 60 ans )
    quelle injustice ! sachant que vous ne comptabilsez aucune somme pour votre retraite au chomage, uniquement des tri.

  • INSTITUT MONTAIGNE

    25-05-2012 | 15:12:36

    @ Pascale MAILLART
    Bonjour,
    La prise en compte des périodes de chômage, d’invalidité, de maladie ou de maternité devrait faire l’objet d’une négociation entre le Gouvernement et les partenaires sociaux d’ici la fin de l’année 2012.

  • Institut Montaigne

    25-05-2012 | 15:09:56

    @Bernard
    Bonjour,
    Le décret qu’entend prendre le Gouvernement de Jean-Marc Ayrault devrait instaurer le droit à la retraite à 60 ans à taux plein pour les personnes ayant commencé à travailler avant 19 ans et cotisé, en 2012, 41 annuités, soit 164 trimestres.

  • MINOUCHE

    25-05-2012 | 14:59:47

    A coogiter

    L’article 21 fixe les conditions dans lesquelles est déterminé le taux de cotisation d’assurance vieillesse à la charge des fonctionnaires de l’État et des militaires. Il précise que le taux retenu tient notamment compte des taux de cotisation qui sont applicables aux salariés du secteur privé, au titre de leur retraite de base et complémentaire.
    La convergence entre les régimes de retraite de la fonction publique et ceux du secteur privé suppose en effet d’aligner les taux de prélèvement applicables aux fonctionnaires et aux salariés, qui sont respectivement, aujourd’hui, de 7,85 % et 10,55 %. Cet alignement sera réalisé en dix ans.


    Alignement du taux de cotisation de la fonction publique (2010-2020) (en %)


    2010
    2011
    2012
    2013
    2014
    2015
    2016
    2017
    2018
    2019
    2020

    7,85
    8,12
    8,39
    8,66
    8,93
    9,20
    9,47
    9,74
    10,01
    10,28
    10,55



  • bernard

    20-05-2012 | 19:30:16

    Bonjour j'ai commencé a travailler a 17 ans non stop sans aucune periode de chomage ni de longues maladies je comptabilise a ce jour 160trimestres nèe en 1954 puis je pretendre a un depart a taux plein a 60ans

  • MAILLART PASCALE

    20-05-2012 | 08:24:22

    quelles sont précisémént les périodes retenues pour un départ à 60 ans. Exemple : les congés maternités ? Les arrêts maladie ? (pour une entreprise qui a opté pur la mensualisation de ses salaries)

  • ALAIN

    19-05-2012 | 09:48:14

    Réponse à MONREAL
    vous ne cotisez pas a la Cnav (retraite sécu) seulement a vos caisses de retraites complementaires
    D'autres part si vous désirez racheter ses cotisations pour pouvoir passer ses trimestres validés en "cotisés"
    ce n'est pas possible !
    Aucune information dans ce sens quand vous etes au chomage ! pourqoui ne pas avoir le choix de cotiser ?

    PS : la video de MA a effectivemeny disparue, comme celle de GUIGOU !!

  • Minouche

    17-05-2012 | 20:26:30

    Il serait complètement injuste que le chomage ne soit pas comptabilisé. En effet, il s'agirait d'une grande injustice entre le privé et les fonctionnaires qui ont la sécurité de l'emploi et qui n'ont jamais cotisé au même taux que le privé. De plus, les chomeurs cotisent à la complémentaire : cela équivaudrait à faire payer les chomeurs pour les bénéficiaires de la retraite à 60 ans. Je suis scandalisée.

  • MONREAL

    17-05-2012 | 14:45:34

    Au fait, pour information, les chomeurs cotisent pour la retraite et devraient avoir ces droits faire force de loi,sinon pourquoi payent ils une cotisation retraite complémentaire si celle ci n'est pas prise en compte.
    Si elle n'est pas prise en compte, que les chommeurs réclament le remboursement de la dite cotisation depuis quelle existe; si l'état doit rembourser cette cotisation, ca coutera beaucoup, beaucoup plus cher que les envoyer à la retraite.

  • MONREAL

    17-05-2012 | 14:34:35

    Réponse à Alain,

    effectivement nous pouvons traiter M.A de menteuse; mais pas question de revoir l'interview qui a été vite fait effacée, pas de trace, au cas ou on lui demande des comptes

  • MONREAL

    17-05-2012 | 14:20:29

    quelle fumisterie,pour ceux qui ont connu des periodes de chomage tout au long de leur vie, et que dire aux cinquantenaires qui licenciés aujourd'hui, ne pourront jamais cotiser le nombre nécessaire de trimestre du fait que les périodes de chomages et la periode de service natonal ou de guerre ne sont plus inclues dans le calcul de la retraite.
    Au secour, nous allons avoir dès les législatives passées, un gouvernement de droite avec un président de gauche, tout ca parce qu'un politique a comme d'habitude fait des promesses sans les expliquer à fond, et dire comment il allait "entuber" les francais pour se faire élire

  • martine

    16-05-2012 | 13:49:27

    Pour les personnes ayant travaillé entre 18 et 19 ans, ne serait-il pas possible, pour pouvoir prétendre à une retraite à 60 ans, de donner la possibilité de transformer ces trimestres validés et non cotisés en trimestres cotisés en les rachetant puisqu'effectivement, dans un premier temps, c'est la collectivité, au nom de la solidarité, qui assume ces trimestres non cotisés pour l'obtention de la retraite (sans condition autre que financière, chaque trimestre ayant un un coût selon le salaire retenu, l'âge du demandeur, etc...)? Néanmoins je pense qu'il faudrait comptabiliser dans les trimestres cotisés : service militaire, congé maternité au sens strict, 1 an maxi de maladie, 2 ans de chômage.

  • MARTINE

    15-05-2012 | 14:15:27

    la possibilité d'avoir une retraite à 60 ans lorsque suffisamment de trimestres sont cotisés (sauf 1 année pour maladie, sauf service militaire, sauf congé maternité)est une justice encore faut-il qu'elle s'applique à TOUS, salariés du Public comme du Privé, Gouvernants comme employés. Et alors, pas de cotisations supplémentaires. Ce serait une belle avancée dans l'idée de justice sociale que préconise M. HOLLANDE, idée à laquelle on ne peut qu'adhérer (même à regret si on est bénéficiaire des privilèges actuels. Ceux-ci ne sont pas à blâmer, tout le monde souhaiterait avoir ces privilèges. Ce sont les lois qui sont à remettre à plat)
    Pour les années cotisées, ne serait-il pas juste que le chômage soit compté pour 2 années maximum (car seuls les salariés du privé en sont victimes et souvent après 50 ans), ou qu'au minimum les allocataires d'une pension pour invalidité ou même les bénéficiaires d'une RQTH entrainant des difficultés à retrouver un emploi bénéficient de ces 2 années validées mais non cotisées quand ils sont au chômage pour obtenir une retraite à 60 ans. Actuellement pour ces personnes il existent un système leur permettant de partir à 55 ans mais il faut être R.Q.T.H. pendant 20 ans (ou quelque chose comme cela)alors que souvent vous n'obtenez cette reconnaissance qu'en fin de carrière du fait de problème de santé. Il faudrait tenir compte de cette difficulté à retrouver un travail dans ces conditions...déjà que cela est très difficile pour les autres.
    Le sujet est vaste. Espérons que le gouvernement bientôt nommé analysera bien la question avec justice comme le dit M. HOLLANDE.

  • POURPRE

    14-05-2012 | 11:38:45

    M.Hollande ne veut surtout pas se mettre à dos l'UMP... la retraite n'est pas son problème, il va y avoir de sérieuses manifs et tant mieux. Trop d'injustices alors qu'eux peuvent cumuler les retraites de députés, sénateurs, fonctionnaire et j'en passe, c'est scandaleux

  • savre

    12-05-2012 | 13:51:37

    Clairement, le projet F.H. pour un départ à 60 ans est de 41 ans voire 41,5 ans (générations nées après 1955) cotisés. Cependant, d'après ce que je peux glaner ici ou là, seraient inclus le service militaire, le congé maternité (mais pas le congé parental, ce qui me semble juste puisque c'est une option de confort), congé maladie d'une durée maximum d'un an (dommage pour ceux qui ont eu une grave maladie les obligeant à être arrêté plus d'un an mais il faut bien tenir compte de l'état des finances). Ne seraient pas retenues les périodes de chômage, ce qui est profondément injuste par rapport à un fonctionnaire qui lui a la sécurité de l'emploi. Le chômage est rarement un choix. Il devrait être au moins être retenu pour 1 an voire 2 ans au cours d'une carrière entière(temps de retrouver un emploi, ce qui peut se retrouver plusieurs fois dans une carrière)d'autant que cela se traduirait la plupart du temps par un transfert de dépenses, assurance chômage, voire maladie (certains sont en maladie car ils savent qu'ils ne peuvent retrouver un emploi), contre retraite. La charge supplémentaire générée par la retraite offerte à 60 ans sous certaines conditions pourrait être largement compensée par la justice que représenterait l'égalité de conditions pour un départ en retraite, tant en terme de durée qu'en terme de mode de calcul,pour les salariés du privé et ceux de la fonction publique ou assimilée (25 meilleures années pour les premiers, 6 derniers mois pour les seconds, 52 ans pour des roulants ou encore 57 ans pour le reste du personnel de la SNCF) sans prélèvement de cotisations supplémentaires - car non, M. SARKOZY n'a pas fait la réforme des retraites comme elle aurait dû être faite, les inégalités n'ont fait que s'accroître). Si cette égalité existait, tous les efforts qui seraient demandés ultérieurement, ce qui ne manquera pas d'arriver, seraient beaucoup mieux acceptés dans l'idée d'un redressement des finances de la FRANCE. Il faudrait arrêter de faire de nouveaux prélèvements sur l'épargne et comment promouvoir en parallèle de la retraite par répartition, la retraite par capitalisation quand les prélèvements deviennent confiscatoires. Dans tous les pays ayant connu nos difficultés avec un déficit cumulé ne cessant de s'accroître, l'accent a été mis sur la réduction des dépenses publiques et en FRANCE, il y a à faire. Nul besoin d'augmenter les impôts. Au fil du temps se sont surajoutées X strates politiques, mairies, communauté de communes, départements, régions, gouvernements, Europe sans que rien ne soit supprimé. S'il y avait une réelle prise de conscience de tout cela, le souhait que pour générer du PIB, il faut produire et donc moins taxer le travail, nous ne serions pas dans les difficultés actuelles, la peur de devenir la GRECE ou l'ESPAGNE ou le PORTUGAL. La solution n'est pas taxer. Tous les économistes le savent. C'est seulement une idée qui plaît pour faire croire que c'est dans la redistribution que réside le salut...mais quand il n'y aura plus rien !! Non, il faut rechercher à moins dépenser et à gagner des parts de marché afin de conserver encore un rôle dans l'EUROPE.

  • Credohumanisme

    10-05-2012 | 09:13:52


    Jean-Claude Mailly (FO) découvre ce matin ce que je dis (avec d'autres) depuis longtemps et que je répétai ci-dessus.

    http://www.leparisien.fr/economie/retraites-fo-presse-francois-hollande-de-tenir-ses-promesses-10-05-2012-1993411.php

    "Que comptez-vous lui dire vis-à-vis des mesures d’urgence?
    Concernant la retraite, il a été dit pendant la campagne que le droit à la retraite à 60 ans serait rétabli pour ceux ayant cotisé 41 ans. Comment va être calculée cette durée de cotisation? Avant d’être élu, François Hollande a indiqué que seules les périodes « cotisées » c’est-à-dire 41 ans travaillés effectivement seraient retenues, excluant ainsi les périodes « validées ». FO n’est pas d’accord. Quatre catégories de salariés vont être pénalisées : les femmes du secteur privé ayant élevé un ou plusieurs enfants et bénéficiant d’une bonification de deux ans; toutes les personnes ayant connu des périodes de chômage; tous les hommes ou femmes ayant eu un congé parental d’éducation; toutes celles qui ont eu un congé maladie ou un accident du travail de plus d’un an. Autrement dit, tous ceux qui ont eu des périodes heurtées ne seront pas retenus. Ce serait discriminant et injuste. Et cela pourrait être un des premiers accrochages avec le gouvernement."

    (Voir sur mon blog Hollande : la disparition www.credohumanisme.com)

  • SERGE

    08-05-2012 | 20:47:32

    Vous avez raison AUBRY, GUIGOU, HOLLANDE avient promis de prendre en compte le chomage pour un depart en retraite a 60 ans, maintenant qu'ils sont elu la réponse est uniquement les trimestres travailles.
    Il est vrai que lorsque vous etes au chomage a 59/60 ans et qu vous ne trouver pas d'emploi il est preferable de partir a 62 ans alors que lorsque vous travaillez vous avez la chance de partir a 60 ans quelle justice
    MErci a cette France

  • blanchard

    03-05-2012 | 09:20:05

    Franchement faut il garder les gens de 58 a 60 dans les chiffres du chômage? ou faut il les mettrent dans les chiffres des retraités. Dans mon entreprise une grosse entreprise, ils fonds partir les gens avant 60 ans (négocié) et ces derniers sont à pointés au chômage??
    Merci

  • INSTITUT MONTAIGNE

    02-05-2012 | 18:16:35

    @JP DUMAS - Bonjour,

    L'inflation est une donnée, indépendante des choix politiques, et ne constitue donc pas un facteur différenciant entre les candidats. En outre, sa prise en compte complexifie sensiblement les calculs, alors que son impact est très souvent secondaire, les principaux déterminants des comptes publics demeurant la croissance et les taux d'intérêt.

    Nous avons néanmoins intégré à certains de nos chiffrages des hypothèses de croissance et d'inflation pour déterminer la valeur du PIB en 2017, lorsque les mesures proposées fixaient des objectifs en termes de points de PIB.

  • JP Dumas

    27-04-2012 | 12:50:03

    Vous donnez des valeurs par année, avez vous inclus l'inflation dans vos données? Il semble que non. On a l'impression que vous donnez des valeurs annuelles aux prix d'aujourd'hui, elles sont identiques chaque année. Si l'inflation est de 2% par an, ça change beaucoup en 2016.

  • Matt

    17-04-2012 | 18:36:21

    Hector , si tu veux que Sarko passe, il ne faut pas voter blanc, mais il faut voter Sarko !!

  • chomeur malheureux

    15-04-2012 | 09:41:36

    Comment voter pour eux : ( 3 AVIS DIFFERENTS )

    Francois HOLLANDE = retraite a 60 ans pour tous ceux qui auront la totalite de leur cotisation ? peut etre que oui peut etre que non ?

    Martine AUBRY = retraite a 60 ans pour tous ceux qui auront la totalité de leur tri valides ( ce qui est tout a fait logique ! dont chomage, maladie, maternite...)

    Pascal TERRASSE = retraite a 60 ans pour ceux qui ont cotises 41 ans

    qui croire merci

  • ALAIN

    10-04-2012 | 19:35:51

    Bonsoir,

    Mercredi 4 avril , sur France Info, Martine Aubry a répondu à "LA" question concernant la proposition de François Hollande sur le retour de la retraite à 60 ans, voici ce qu’elle dit :
    http://www.franceinfo.fr/politique/...
    Cliquer sur la vidéo , puis avancer jusqu’à 3.30 minutes précisément. A chacun de se faire une conviction, et nous pourrons toujours traiter M.A. de menteuse si FH n’applique pas son engagement, mais au moins nous aurons entendu clairement la réponse que nous attendons et non lu des transcriptions erronées de discours ou de déclarations. Cette réponse recoupe plusieurs courriers allant dans ce sens

    (Elle dit clairement que TOUS LES TRIMESTRES SERONT PRIS DANS LE CALCUL DES 166 TRI POUR PARTIR A 60 ans

  • Emma

    06-04-2012 | 14:16:19

    Je vais avoir 60 ans, j'ai commencé à travaillé à 18 ans, soit 152 trimestres cotisés 168 trimestres validés. Depuis le 01.09.2012 je suis au chômage, après avoir eu un CAE de 5 années EVS = employée vie scolaire)qui n'a débouché sur aucune formation liée à ces contrats précaires et non reconnu 26h = 800euros nets par mois, alors qu'il y a un réel besoin dans les écoles?
    j'aurai dû être en retraite le 01.09.2012 mais la loi a changé + 9 mois. Nous nous devons de faire des recherches actives d'emploi avec de nouveaux CAE à plus de 60km (contrat avenir emploi) 20h 9.22 euros de l'heure c'est honteux, dégradant et humiliant. Veuillez dispensez les personnes qui se retrouverons et qui sont dans mon cas de recherche d'emploi !!! Favorisez les milliers de jeunes gens au chômage avec vos CAE et avec une formation sérieuse à la clé afin qu'au bout ils puissent trouver un travail reconnu et rémunéré en fonction de leur compétences.

  • ALAIN

    06-04-2012 | 09:31:30

    Bonjour Paul,
    Vous savez je n'ai pas choisi d'etre au chomage, j'ai cotisé sans interruption pendant 36 ans puis depuis + 2 ans je suis au chomage (pour la 1er fois de ma vie), pourtant je fais le maximum pour retravailler, et je ne pourrai partir en retraite qu'a 62 ans, meme avec Hollande ( il faut avoir cotise 41.5 ans, c'est plus restrictif que Fillon actuellement !)
    Je viens de parcourir le programme de Sarkosy, et donner la possibilité d'embaucher un senior en l'exonerant de charges siociales m'interesse vivement.
    Pourtant, chomeur a 57 ans votera sarkosy , parce qu'il me donne l'espoir de pouvoir retravaille.

  • Paul

    05-04-2012 | 20:41:54

    J'ai 47 ans, marié, 2 ados et très peu connu le chômage. Je n’ai pas encore choisi mon candidat.
    Lorsque je regarde la retraite dorée de mes parents, grands parents, moi aussi j'ai envie d'en profiter le moment sera venu, comme tous le monde.
    Mais comment financer cette proposition sans hypothéquer l'avenir de nos enfants ou créer de nouveaux prélèvements ?
    Pour moi, c’est non, trop cher. Payons d’abords les dettes du pays, sans pour autant l’asphyxier. Il sera temps alors de réétudier cette belle proposition…

  • ALAIN

    01-04-2012 | 09:14:19

    Ok Julia, mais c'est vote indirectement pour Hollande !
    non pour Hollande.

  • Julia

    31-03-2012 | 19:21:25

    Votez pour M. Mélenchon, les calculs seront moins compliqués: retraite à 60 ans à taux plein; pas de retraite en dessous du SMIC. (je précise que le SMIC est prévu dès le début du mandat à 1700 euuros bruts, et en 2017, à 1700 euros nets.
    Réfléchissez bien à ceci : votre travail à tous a permis à la France de passer de 1 000 milliards d'euros de PIB, à la somme de 2 000 milliards en 20 ans; nous sommes ainsi la 5° puissance mondiale. Question : où passent les 1 000 milliards de plus engrangés ? Et on vient vous chipoter pour vous donner 700 euros de retraite ?
    ou 1 000 ? Chers amis, votez dans VOTRE intérêt !
    Julia.

  • alain

    27-03-2012 | 08:08:25

    57 ans, j'aimerais bien travaille, ancien daf cherche poste meme de compable, impossible !!
    reponses negative ou plutot jamais de reponse
    que faire M Hollande ? vous ne dites rien seulement quand vous etes en poste, mais quand vous chomeeur Sans indemnisation !!! si cotiser 41.5 ans pour pouvoir pretendre partir a 60 ans
    Jaurai a 60 ans 42 ans Validés et 39 ans Cotises
    J'aimerais que vous ouvrez les yeux M Hollande
    Honte a la Gauche !

  • Thésie

    25-03-2012 | 13:52:33

    Je vois que je ne suis pas la seule à qui posent problèmes ces fameux trimestres cotisés ...Non contents de nous licencier en fin de carrière (nous n'y sommes pour rien ) , impossibilité de trouver du travail nous sommes les parias :trop vieux , trop chers ...et pour couronner le tout hop on nous impose des trimestres cotisés Alors parlons franc A part faire de la laine sur notre dos et renflouer les caisses que nous avons déjà aidé à remplir par nos cotisations au cours de notre vie de travail ..Nous sommes vraiment les dindons de la farce .Travaillé un peu plus longtemps quand on a un travail pourquoi pas si c'est nécessaire entre les CP et les RTT récupérables ...ça peut passer on dira Nous sommes vraiment les générations sacrifiées

  • hector

    23-03-2012 | 21:30:29

    Je voterai MELENCHON et ensuite ( logiquement) BLANC
    pour marquer mon approbation vis a vis de Hollande
    qui n'a pas tenu sa promesse et reste dans un silence, mais on verra apres l'election !
    Il pourra dire merci a toute son equipe de campagne quand il ne sera pas elu, ce qui sera le cas
    Pour moi, chomeur sans indem bientot, je prefererai que Sarko passe vis a vis de cet homme

  • credohumanisme

    17-03-2012 | 22:42:34

    Je confirme : Voici la réponse avec l'exemple concret d'une personne qui ne sera pas concernée malgré 169 trimestres validés et 60 ans.


    « Mais Marisol Touraine, en charge du social dans l’équipe Hollande, le confirme : le projet est bien de permettre aux seuls salariés ayant réellement cotisé 41 ans de partir. Les autres devront attendre l’âge légal (60 ans et 9 mois pour la génération 1952, conséquence de la réforme Woerth). Autrement dit, il faudra avoir travaillé dès l’âge de 19 ans, sans aucune interruption, pour prétendre partir à 60 ans pile. « Sous couvert de générosité, on oublie la solidarité », déplore Philippe Pihet, le M. Retraites de FO, constatant que les femmes ayant eu des enfants ou les personnes ayant connu le chômage auront du mal à remplir les critères. »

    Source http://www.gauchemip.org/spip.php?article16237


    François Hollande lui-même :

    « François Hollande a tenté mercredi de clore plusieurs jours de polémique avec la droite sur la retraite à 60 ans en confirmant la possibilité de départ à cet âge pour les personnes ayant commencé à travailler tôt et cotisé suffisamment. […] Les salariés concernés sont les personnes ayant cotisé pendant 41,5 années, soit 166 trimestres. »

    http://www.capital.fr/retraite/actualites/francois-hollande-clarifie-sa-posit(...)

    Marisol Touraine (P.S.)
    Question :
    Est-ce que les personnes totalisant 164 trimestres validés par des trimestres cotisés ou assimilés (à la suite de périodes de chômage ou maladie par exemple) pourront prétendre à la retraite à 60 ans comme il en était le cas précédemment ? Je vous remercie vivement de fournir une réponse claire et précise: Car je suis chômeur âgé de 60 ans (né le 14 janvier 1952) totalisant à ce jour 169 trimestres de retraite dont 144 cotisés et assimilés (chômage et maladie)
    Réponse : La réforme de 2010 est injuste car elle pèse précisément sur ceux qui ont commencé à travailler lorsqu’ils étaient jeunes. François Hollande s’est engagé à permettre à ceux qui ont commencé à travailler à 18 ou 19 ans, et qui ont cotisé 41 annuités, de partir dès 60 ans. C’est une mesure qui s’appliquerait très vite après son élection.

    (Notez qu’elle ne répond pas par oui ou non mais que la réponse à la question de ce chômeur de 60 ans avec 169 trimestres est NON)
    http://www.marisoltouraine.fr/2012/02/retraite-sante-dependance-fiscalite-edu(...)

    J’ai donc la réponse à ma question : seuls les trimestres COTISES seront pris en compte et une bonne partie de ceux qui pensaient partir à la retraite à 60 ans parce qu’ils avaient commencé à travailler jeunes ne sont pas concernés comme dans l’exemple de la personne qui interroge Mme Touraine.

  • ALAIN

    07-03-2012 | 08:45:44

    Bonjour FLO,
    Il s'agit effectivement de trimestres travailles et payés
    par votre employeur a urssaf soit l'equivalent de 41 ou 41,5 annees.
    Si vous avez commence a 18 ans sans interruption de carriere vous pourrez partir a 60 ans, mais cela est tres rare ! ( maladie, maternite, service national, chomage...)
    Déja dans les annees 1973/1980 lors du premier choc petrolier le chomage commencait a s'amplifie et de nos jours cela s'empire, surtout pour les jeunes et les seniors.
    Le fait de ne pas comptabiliser tous les trimestres
    releve de l'injustice.
    Beaucoup de personnes ne savent pas que lorsqu'elles sont au chomage elles ne cotisent pas pour la retraite (cnav), pourquoi ne pas donner ce choix ?

    bien a vous

  • FLO

    06-03-2012 | 20:41:27

    merci mmes et mrs de répondre à nos incessants leit motivs" : sagit t"il de triméstres cotisés au sens strict ?(par le travail ) ou retenus (car cotises aux urssaf)& trimestes ""enfants"",?, les lois existent deja pour un depart à 60 ans "et concernent peu de personnes qui n'auraient eu aucun accident de carriere en 41;5annuités!!

  • alain

    27-02-2012 | 19:03:26

    Bonjour,
    J'ai commencé a travaile a 18 ans, malheureusement j'ai ete licencié à 55 ans et j'eprouve beaucoup de difficulté a trouver un emploi.
    J'aurai à 60 ans, l'equivalent de 42 ans ( trimestres Validés dont 39 ans de trimestres Cotisés)
    Monsieur Hollande, je devrai attendre 62 ans soit 44 ans de trimestres Validés
    Cela m'apportera rien par rapport a Fillon, je sais maintenant pour qui je voterai.

  • MORISSE

    18-02-2012 | 06:02:29

    M. SARKOZY j'ai 184 trimestre j'ai 60 ans cette année
    j'ai commencé à travailler à 20 ans epuisé par la maladie pensez vous que je pourrai prétendre à ma retraite sans me faire marcher inutilement.

  • Institut Montaigne

    01-02-2012 | 19:31:35
  • mary

    31-01-2012 | 07:43:55

    On parle de 41.5 d'années de cotisations.
    Les années consacrées aux enfants ( soit 8 trimestres par enfant) sont elles incluses dans ces années de "cotisations"?
    Cela change tout pour les générations qui pourraient prendre leur retraite en 2012, 2013, 2014

    Dans le cas contraire, la présente loi, suffit à faire partir à la retraite les personnes qui ont commencé à travailler avant 18 ans...

Haut de page

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE