Retour accueil print mail tweet facebook
plus/moins Jean-Luc Mélenchon Jean-Luc Mélenchon|FG 1580
plus/moins Eva Joly Eva Joly|EELV 1690
plus/moins François Hollande François Hollande|PS 53411
plus/moins François Bayrou François Bayrou|MODEM 1170
plus/moins Nicolas Sarkozy Nicolas Sarkozy|UMP 36302
plus/moins Marine Le Pen Marine Le Pen|FN 1373
print-cdt-melanchon Jean-luc Mélenchon|FG
print-cdt-joly ÉVA JOLY|EELV
print-cdt-hollande FRAN&ccdil;OIS HOLLANDE|PS
print-cdt-bayrou FRAN&ccdil;OIS BAYROU|MODEM
print-cdt-sarkozy NICOLAS SARKOZY|UMP
print-cdt-lepen MARINE LE PEN|FN
ic-env

ÉducationFrançois HollandePS
Augmenter l'allocation rentrée scolaire

Dépense budgétaire - 381 M € retour

proposition

Augmenter de 25 % l'allocation de rentrée scolaire, dès la rentrée 2012. "Mes 60 engagements pour la France", François Hollande, 26/01/2012  
Haut de page

chiffrage

Le coût de la revalorisation de 25 % de l’allocation de rentrée scolaire (ARS) dès 2012 est estimé à 381 millions d’euros par an. Cette allocation est versée, sous conditions de ressources, aux familles ayant au moins un enfant scolarisé et âgé de 6 à 18 ans, afin de les aider à financer les dépenses de la rentrée. Voir le détail du chiffrage

retour

Détail du chiffrage

L'allocation de rentrée scolaire est versée par les caisses d'allocations familiales aux familles dont les enfants sont scolarisés et sont âgés de 6 à 18 ans. Elle permet de faire face aux dépenses occasionnées par la rentrée scolaire, notamment en termes de fournitures.

 

Pour les enfants ayant entre 6 et 10 ans, le montant de cette allocation s'élève à près de 285 € ; entre 11 et 14 ans, à 300 € ; de 15 à 18 ans, à 311 €.

 

A la rentrée 2011, cette allocation a fait l'objet d'une revalorisation estimée à 1,5 %. Aucune revalorisation n'était intervenue en 2010. L'ARS est modulée en fonction de l’âge des enfants depuis 2008. La mise en place de la modulation avait été accompagnée d'une augmentation de 50 M€ de son montant total.

Haut de page

déchiffrage

Pour
  • François Hollande

  • Jérôme Cahuzac

    en charge des questions de fiscalité au sein de l'équipe de campagne de François Hollande

      « Si nous en restons à la tradition de notre politique familiale, l'avantage fiscal accordé par enfant peut soit avoir un objectif nataliste, soit favoriser le pouvoir d'achat des ménages concernés. [...] Je le répète, il y a d'un côté près de 300 euros pour l'allocation de rentrée scolaire à laquelle ne peuvent prétendre que les contribuables dont les revenus sont inférieurs à 22 000 euros par an et, de l'autre, les 300 euros que vous attribuez uniquement à ceux dont le patrimoine excède 1 million d'euros : je crains la comparaison. »   Intervention à l'Assemblée nationale, 10-06-2011

Contre
  • Edouard Courtial

    secrétaire d'Etat chargé des Français de l'étranger

      « Cette aide est manifestement dévoyée par certaines familles. J’ai recueilli de nombreux témoignages : certains bénéficiaires attendent son versement pour s’acheter un téléviseur ou effectuer d’autres dépenses qui n’ont rien à voir avec l’école ! L’allocation de rentrée scolaire doit désormais être accordée sous forme de bons d’achat et non plus par simple virement bancaire. Ces bons seraient valables uniquement dans les rayons de fournitures scolaires. » lejdd.fr, 14-08-2010

Haut de page

211 commentaires